Les origines de la RSE

À l’heure où le développement durable fait partie intégrante de l’économie mondiale, chaque entreprise se doit de considérer son impact sur l’environnement. Le concept de responsabilité sociétale s’introduit de plus en plus dans les business modèles des entreprises. C’est pourquoi, comprendre ce concept, ses enjeux et origines est indispensable.

Comprendre ce qu’est la responsabilité sociétale

Les préoccupations liées à la protection de l’environnement sont aujourd’hui plus intenses que jamais. Tout comme le comportement de celui d’un individu, le comportement d’une entreprise à des impacts sur l’environnement. Que ce soit par sa logistique de transport qui génère des gaz à effet de serre ou par la gestion de ses déchets industriels qui provoquent la pollution, une entreprise provoque un impact qui peut être très néfaste. Pour que la politique de développement durable soit efficace, les sociétés doivent adopter un comportement responsable pour leur environnement, mais aussi envers tous les acteurs avec qui elles ont des interactions. En effet, leur responsabilisation s’étend également au social, car les employés et parties prenantes d’une entreprise peuvent entrer dans une démarche durable. Le cadre législatif étant limité, c’est donc le volontarisme d’une entreprise à s’imposer des contraintes éthiques qui permettra à ces dernières de contribuer au développement durable. Sans que la loi impose aux entreprises de s’engager en RSE, ces dernières subissent la pression des consommateurs de plus en plus exigeants et soucieux des enjeux environnementaux et sociaux. La RSE devient donc progressivement incontournable dans la stratégie des entreprises, car la responsabilisation devient un levier de croissance.

Émergence du concept

Apparu pour la première fois dans un livre consacré aux entreprises, le concept de responsabilité sociétale tel que nous le concevons aujourd’hui émerge en 1960, et trouve son origine dans plusieurs courants. Un rapport des Nations Unies viendra renforcer le concept en 1987 en incluant le comportement des entreprises dans la politique de développement durable.  Cependant, beaucoup s’accordent à dire que la RSE s’est développée du fait d’un contexte de faiblesse du droit social. La société civile faisant pression sur les entreprises, pour la prise en compte des impacts sociaux et environnementaux, le volontarisme de ces dernières était nécessaire à leur éthique. À l’époque, plus axé sur les impacts sociaux, le concept de responsabilité sociale a évolué vers le concept de responsabilité sociétale qui octroie une importance aussi grande aux impacts environnementaux qu’aux impacts sociaux de l’entreprise.

Les enjeux de la RSE

L’évolution des marchés qui aujourd’hui, intègre une démarche de développement durable nécessite une plus grande responsabilisation des entreprises. Au niveau social, l’engagement RSE d’une entreprise lui permettra d’augmenter son potentiel de croissance, et ce, en se différenciant par des innovations imaginées par ses employés. Dans un contexte très concurrentiel, il est donc indispensable de promouvoir la liberté créative de chacun par une bonne stratégie RSE. Les enjeux d’un engagement en RSE ne s’arrêtent pas là. En effet, il est reconnu que les conditions de travail influent sur la productivité des employés, mais leur motivation peut être accrue par le sentiment que leur travail a une portée bénéfique sur l’environnement. Il est donc important d’associer les caractères sociaux et environnementaux à la RSE. Ceci est d’autant plus vrai car les  consommateurs se soucient de l’impact environnemental des produits et modifient leur comportement d’achat sur ce critère. Aujourd’hui, pour plaire aux consommateurs, il faut avoir une éthique sociale et une production respectueuse de l’environnement.