La discrète mue d’Optic 2000

eye

Dans un secteur, celui de l’optique, où la concurrence est rude, comment positionner sa communication avec le grand public ? On peut faire appel à des acteurs renommés, à d’anciens chanteurs devenus navigateurs, à des ex-mannequins convertis dans le secourisme, ou à des gloires de la chanson….

C’est ce qu’a fait Optic 2000, en 2002, lorsque la marque a fait appel à Johnny Halliday, autrefois « idole des jeunes » et dont la longévité artistique remplit encore les stades et les salles de spectacle. Le personnage et ses lunettes ont ainsi été popularisés par de nombreux spots publicitaires et par les humoristes qui ont repris à satiété le jingle de la marque.

Mais les temps changent et la société évolue. Et même si Optic 2000 lance en 2012 une ligne signée Karl Lagerfeld pour affirmer son positionnement « mode », le public se reconnaît moins dans ces stars dont la vie est très éloignée de leur quotidien. Service, proximité et engagement sont aujourd’hui les principales postures réclamées.

La nouvelle vision, c’est maintenant 

En 2012, la marque adopte donc le slogan « Une nouvelle vision de la vie » et accentue sa communication et ses actions vers une démarche solidaire et engagée. Une position que les magasins de l’enseigne connaissent bien, car ils sont eux-mêmes regroupés sous forme de coopérative. Des axes étroitement liés aux valeurs du groupe sont choisis pour développer cet esprit : citoyenneté, solidarité, mode, innovation, professionnalisme et proximité.

Et la proximité, Optic 2000 connaît bien le sujet. Avec ses 1 192 points de vente, la marque est la première enseigne non alimentaire encore présente dans les centres villes au plus près des patients. En tant qu’acteur de la prévention, l’enseigne participe au mieux-vivre et organise par exemple des contrôles de la vue des conducteurs à l’occasion d’événements spécialisés comme le Tour Auto Optic 2000 ou le rallye d’Alsace. Dans ce même département, en partenariat avec Optissimo, une expérimentation est menée dans le cadre du futur permis européen qui sera mis en place en janvier 2013, pour inciter les candidats au permis de conduire à faire vérifier leur vue chez les opticiens des deux réseaux. Les opticiens du réseau Optic 2000 revendiquent depuis longtemps ne pas être que de « simples vendeurs de lunettes » mais également, voire surtout, des professionnels qui s’impliquent au quotidien. Le groupe a ainsi créé en 2009 une Fondation qui a pour vocation de développer des actions autour de la vue et de l’audition, et de pérenniser les opérations déjà menées en matière de recherche, de solidarité et de Basse Vision.

La promotion de la qualité française est un autre des engagements citoyens de la marque. En 2011, elle lançait le programme vision solidaire avec un appel d’offre aux entreprises françaises pour la fabrication de 400 000 paires de lunettes et le mois d’octobre 2012 verra l’apparition dans les boutiques d’une collection « Mode in France ». 

Solidarité avec les seniors et le Téléthon

Optic 2000 s’intéresse aux malvoyants avec ses 103 Centres Agréés Spécialistes Basse Vision, le centre Basse Vision Cecom, (un centre d’accueil gratuit pour malvoyants, situé à l’Institut de la Vision à Paris), et soutient l’athlète Trésor Makunda, 28 ans, déficient visuel médaillé à Athènes et Pékin, et qui gagna une médaille de bronze en septembre 2012 aux Jeux Paralympiques de Londres. Mais la marque propose également des services aux malentendants dans ses 244 centres Audio 2000. Il faut savoir qu’en France, plus de 9 millions de personnes sont concernées par des gênes auditives et seulement 17 % des malentendants sont appareillés.

En 2012, Optic 2000 s’est associé au Téléthon pour soutenir la recherche, notamment dans le domaine des maladies génétiques oculaires. La « 2ème paire » devient une 2ème paire solidaire et la marque verse 1 € pour chaque paire réalisée (en 2011, 820 000 « 2ème paires » ont été vendues). 1 € est également versé pour chaque monture Mode in France vendue. Pour Didier Papaz, PDG du Groupe Optic 2000, « grâce aux dons du Téléthon, l’AFM fait progresser la recherche et la médecine pour traiter les maladies rares. Dans le domaine de la vue, l’objectif est de lutter contre les maladies génétiques oculaires qui entraînent la cécité. Nous avons été séduits par les défis de l’association. D’ailleurs, les succès thérapeutiques obtenus grâce aux dons du Téléthon ont hissé la France au 1er rang mondial en thérapies géniques.» Toujours dans le domaine médical, Optic 2000 est aussi depuis 2009 mécène de l’Institut de la Vision, le premier centre français de recherche sur les maladies de l’œil, dirigé par le Professeur Sahel qui traite des pathologies oculaires, cataracte, glaucome, DMLA, rétinopathies pigmentaires et diabétiques, maladies en constante progression.

Solidarité partout dans le monde

La solidarité n’est pas une révélation marketing pour Optic 2000. En témoigne l’engagement de la Fondation dès les années 1980 sur l’opération « Des lunettes pour les enfants d’Afrique »,  le dépistage et l’équipement en lunettes d’enfants africains. L’opération s’est déclinée au Burkina Faso avec la création d’un centre optique en 1991, en Tunisie, et en Mauritanie, avec la Fondation Bouamatou, qui assure gratuitement le suivi ophtalmologique et les soins médicaux de la population mauritanienne. Depuis 1986, plus de 34 000 enfants ont ainsi été dépistés et 11 500 équipés. En France, Optic 2000 soutient Médecins du Monde depuis 2009, un partenariat qui consiste à fournir des lunettes gratuitement à des personnes ayant des difficultés financières importantes, avec le CASO (Centre d’accueil, de soins et d’orientation) de Paris, Marseille, Grenoble et Nice.

« Paradoxalement, plus la technologie envahit nos vies et nos villes, plus la relation humaine va se démarquer. On ne se rend plus dans une enseigne mais chez un individu qui partage  des valeurs de savoir vivre, savoir faire et savoir vendre. On va passer d’un commerce de lieu à un commerce de lien. On y va pour discuter, découvrir, échanger, s’émerveiller. Le commerce reprend son rôle social ». Ces paroles entendues à l’occasion de l’assemblée générale d’Optic 2000 résument assez bien, en fin de compte, l’état d’esprit des opticiens de la marque.