Le HERproject et l’action de BSR en faveur du développement durable

BSRHERproject (Health Enables Return Project) est un programme d’éducation dont le but est d’améliorer la santé et l’accès à l’information et aux services de santé des femmes ouvrières dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, tout en augmentant la productivité et en réduisant l’absentéisme.

Lancé en 2007, HERproject réunit 17 grandes marques et distributeurs (Marks and Spencer, Levi Strauss & Co, H&M, Microsoft, Hewlett Packard, Timberland etc.), plus de 200 entreprises sous-traitantes, ainsi que de nombreuses organisations locales, centres de santé, hôpitaux et autorités sanitaires. Cette initiative a d’ores et déjà contribué à améliorer la santé de près de 220 000 ouvrières tout en dégageant, pour les entreprises participantes, un retour sur investissement de l’ordre de 4$ pour chaque 1$ investi.

Les ouvriers au Bangladesh et dans d’autres pays à faible niveau de vie ont des conditions de travail misérables, en témoigne la récente affaire de l’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza l’an dernier. Mais quelques entreprises ont donc mis en oeuvre des programmes pour améliorer les conditions de vie des travailleurs. BSR (Business for Social Responsibility) est une association caritative qui encourage la RSE en entreprise. En 2007, cette association a créé le HERproject.

Sur son site, BSR se présente ainsi : « BSR déploie une approche holistique de la RSE en travaillant aux côtés de fondations, d’organisations internationales et d’agences de développement pour définir des solutions durables qui prolongent l’action du secteur privé. » Aujourd’hui, BSR anime un réseau mondial de plus de 250 des entreprises les plus influentes pour soutenir leurs efforts en faveur du développement durable. Leur travail consiste à apporter du conseil sur mesure pour définir les stratégies RSE et à favoriser des initiatives collaboratives entre entreprises au travers de partenariats. Ceux-ci peuvent concerner par exemple des entreprises, des acteurs de la société civile et des bailleurs de fonds. Enfin, BSR produit de la recherche sur les sujets liés au développement durable. En juin 2014, BSR a organisé son premier forum en Europe intitulé « Urgence Climat : responsabilité et leadership des entreprises »

D’après une étude menée en 2013 par BSR, l’intégration du développement durable dans les activités de l’entreprise reste un défi très important. La première barrière, selon BSR, est de « convaincre les dirigeants des valeurs de durabilité et de changer les mentalités ». Certaines entreprises sont très loin d’avoir intégré la durabilité au coeur de leur gestion, tandis que d’autres font des progrès. Les postes chargés du développement durable sont encore peu en lien avec les fonctions clés de leur entreprise, et notamment avec celles qui ont des relations importantes avec les parties prenantes : relations investisseurs, ressources humaines et marketing. Le lien le plus faible est celui avec les postes des services de la finance.