Une nouvelle forme de don créée par Anona

AnonaLa start up Anona se met au service des ONG en proposant, sur son site Anona World, de faire des dons gratuits contre visionnage de publicité. Pour toute vidéo visionnée en intégralité, la start up verse entre 50 centimes et 1 euros à l’une des 3 ONG qu’elle soutient.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes ont besoin d’aide tandis que de moins en moins de personnes peuvent se permettre de donner. Partant de ce constat, l’objectif d’Anona est de proposer une forme alternative de dons, différente du don d’argent traditionnel et du bénévolat. Désormais, en ne consacrant que quelques secondes de son temps, un internaute peut soutenir une cause qui lui est chère sans avoir à débourser d’argent.

Comment ? En visionnant simplement des vidéos publicitaires. L’entreprise qui souhaite faire de la publicité finance chacun des dons ainsi que la plateforme Anona. C’est ce que Anona appelle la publicité solidaire. Les 3 ONG soutenues ont été sélectionnées pour leur sérieux, leur professionnalisme et leur honnêteté. Il s’agit de Triangle qui œuvre pour offrir du matériel scolaire aux enfants du Kurdistan, de Wikipédia et de Planète Urgence, dont l’objectif est de régénérer la forêt primaire de Madagascar. Le programme de Planète Urgence se caractérise par une réponse écologique, responsable et éducative au problème de déforestation. L’ONG vise à planter des arbres pour régénérer les forêts de tapias dégradées ainsi que le reboisement d’essence forestière à vocation énergétique. La plantation et l’entretien d’arbres fruitiers permettent également de restaurer cet espace naturel en perdition tout en permettant aux populations locales de subvenir à leurs besoins. Le deuxième objectif est de former les populations locales au reboisement et les sensibiliser aux enjeux environnementaux. La formation porte également sur l’entretien d’arbres fruitiers pour développer de nouvelles sources de nourriture.

« Nous avons eu l’idée en décembre 2013 d’utiliser la puissance d’Internet et de la publicité pour financer des causes humanitaires de façon gratuite et apporter un revenu complémentaire aux ONG », résume Frédéric Ollier sur le site Natura-Sciences. L’article ajoute que « l’entreprise qui propose sa publicité finance chacun des dons ainsi que la plateforme Anona. Cela lui permet d’inscrire son image dans une démarche responsable et solidaire. Déjà plus de 4000 dons ont été récoltés ! »