Installation de nouvelles unités pour l’accroissement de la purification de biogaz chez Air Liquide

unité de purification biogaz

Air Liquide est une entreprise qui intervient dans la production de gaz industriel. Il est implanté dans plusieurs pays à travers le monde. En Europe, de nouvelles unités de purification de biogaz sont installées. Pour la production de carburant, le groupe utilise aussi de l’énergie renouvelable.

De nouvelles unités de purification de biogaz installées en Europe

Air Liquide a fait savoir récemment, l’implantation de 12 nouvelles unités de purifications de biogaz en Europe au cours de l’année passée. Il renforce ainsi sa capacité de purification en le rendant trois fois supérieur.  Pour changer le biogaz en biométhane afin de pouvoir le mettre dans les réseaux de gaz naturel, le groupe a procédé à la mise en place 50 unités de purification de biogaz à travers le monde.

Ces nouvelles unités de purifications sont installées en Hongrie, en France, au Danemark et au Royaume Uni. Sur les douze unités, cinq sont exécutées par Air Liquide et ont valu 12 millions d’euros. Des contrats à long terme pour la modification du biogaz en biométhane sont engendrés par ces unités de purification. Cette production affectée aux réseaux de gaz naturel situés en Europe permet de ravitailler les flottes de bio-GNV (Gaz Naturel pour Véhicules).

Air Liquide est un géant de l’approvisionnement de technologies de purification de biogaz qui dispose d’un parc de production de 160.00 m3/h. Sur les toutes les étapes de transformation du biométhane, le groupe a accru le savoir-faire et la technologie. Ce milieu offre beaucoup  d’opportunités pour ce qui est de l’éradication de l’émission dans les transports mais aussi pour la diminution du gaz à effet de serre. En outre, l’économie circulaire y est aussi prometteuse.

Les pouvoirs du groupe à prendre appui sur ses technologies afin d’incuber des activités nouvelles sont mis en avant par les contrats relatif à la production de méthane. Etant en place sur tout le réseau de production, Air Liquide participe au développement de l’énergie et à la protection de l’environnement, souligne son Directeur et membre du comité exécutif du groupe supervisant l’innovation, François Darchis.

Une énergie renouvelable pour la production de carburant

Les déchets provenant de l’agriculture, des industries ou encore des ménages permettent d’avoir du biogaz grâce à leur fermentation. Pour ce qui est de sa purification, elle se fait avec l’usage des membranes polymères brevetées conçues par le groupe. Cela aboutit à la séparation des composants du biogaz. S’en suit ainsi la production du biométhane appelé également bio-GNV que l’on introduit ensuite dans le réseau de gaz naturel. Comme l’hydrogène, le bio GNV constitue aussi un élément qui permet le développement des transports propres.

L’engagement Blue Hydrogen de Air Liquide favorisera aussi la production d’hydrogène decarboné. Le bio-GNV est un carburant conçu avec l’énergie renouvelable. Ce qui lui permet de se placer dans une économie qui s’inscrit dans le cadre du développement durable. En 2014, Air Liquide a acquis Fordongas qui est une entreprise suédoise qui intervient aussi dans la production de bio GNV. Grace à ses 50 stations dotées de carburant conçu avec 70% d’énergies renouvelables, il approvisionne les bus, les voitures particuliers, les flottes d’entreprises et les taxis.