Le Patron d’Etihad quittera son poste en juillet prochain

Etihad

Dès le 1er juillet prochain, Etihad aura un autre visage à sa tête, en l’occurrence celui de monsieur Ray Gammell qui était jusque-là Directeur du personnel et de la plateforme de la compagnie. Il en assurera l’intérim de PDG, en remplacement de monsieur James Hogan limogé. Rappelons que M. Hogan a passé une dizaine d’années à la tête du Groupe des Emirats Arabes Unis, et devrait quitter son poste comme annoncé en janvier dernier.

Continuer le diagnostic stratégique de l’entreprise

Le conseil d’administration d’Etihad Aviation Group, le Groupe principal auquel appartient Etihad Airways, estime que les démarches visant à recruter un nouveau PDG pour sa branche sont à un stade plutôt avancé. Pour l’heure, M. Ray Gammell devrait en assurer l’intérim à compter du 1er juillet prochain, date à laquelle M. Hogan devra quitter son poste. On devrait connaitre le nom du nouveau Patron dans les semaines futures. Par cet intérim, M. Ray se voit attribué par le conseil d’administration la charge de continuer le diagnostic stratégique entrepris au sein de l’entreprise. Il faudrait rappeler en effet que le contexte de la société est particulier ces derniers temps. Bon nombre d’entreprises reprises rencontrent des difficultés.

Des investissements importants ont été consentis par le PDG sortant, lesquels auraient permis aujourd’hui d’entrer dans le capital d’Alitalia et d’Air Berlin par exemple, qui constituent entre autre l’Etihad Aviation Group. La poursuite de ce plan stratégique aura pour principal but de maintenir le développement de la compagnie. Aussi, il est important de signaler que tous ces changements, comme l’a rappelé son Président du Conseil d’administration Mohamed al-Mazrouei, devraient conduire à une meilleure restructura de la société. Outre ce départ qui semble le plus majeur, un autre est également annoncé pour permettre notamment à la structure de mieux affronter les réels défis qui s’annoncent dans ce domaine du transport aérien. Il s’agit de l’actuel Directeur financier, James Rigney, qui sera lui remplacé par Ricky Thirion.

Une forte visée internationale

Aux Emirats Arabes Unis, Etihad représente la seconde compagnie après Emirates. Sa stratégie est basée sur une forte visée internationale, qui l’emmène depuis 2003, date de sa création, à procéder à des prises de participations chez beaucoup d’acteurs du secteur de l’aviation. A l’heure actuelle, 125 appareils constituent sa flotte. Ses prises de participation assez remarquées sont par exemple celle de l’Alitalia (49%), Air Berlin à 29%, Air Seychelles à 40%, ou encore Air Serbia à 49% et Jet Airways à 24%, pour ne citer que celles-là. Sa politique est bien loin de l’autre compagnie (Emirates) qui axe plus son développement sur elle-même.

On peut ajouter d’autres entreprises aériennes comme Darwin (compagnie suisse avec une participation de 33,3%). Cette dernière effectue ses activités sous l’appellation d’Etihad Regional. Ce sont donc toutes ces visées internationales qui ont conduit le Groupe à revoir assez d’éléments dans sa stratégie. Il faudrait signaler également que certaines d’entre elles, à l’image d’Alitalia et Air Berlin présentaient d’énormes difficultés. Pour la première, elle se trouvait au bord de la faillite, et la seconde traine une lourde dette de près d’1,2 milliards d’euros.

Publicités